Blogging on Issues of International and European Security

François Hollande et la sécurité internationale : Le « nouveau » rôle de la France

French President Francois Hollande waits for a guest on the steps of the Elysee Palace in Paris. Source: guardian.co.uk

French President Francois Hollande waits for a guest on the steps of the Elysee Palace in Paris. Source: guardian.co.uk

by François Ducrotté

François Hollande a un agenda international bien chargé, tout d’abord en matière économique avec les prochains G8 et G20 mais aussi en matière de défense et de sécurité internationale.

Dans son projet de campagne, avant d’être élu président de la république française, François Hollande ne s’est que peu prononcé sur les questions relatives à la défense. Il a l’intention de plaider pour l’élargissement du Conseil de sécurité de l’ONU tout en maintenant le siège et le droit de veto de la France. Il entend changer les relations avec l’Afrique sur un fondement d’égalité, de confiance et de solidarité, rompant alors avec la Françafrique développée ces dernières années.

Il souhaite aussi retirer les troupes françaises d’Afghanistan d’ici fin 2012 et soutenir la reconnaissance internationale de l’État palestinien. Puis, il entend maintenir la dissuasion nucléaire, relancer la politique industrielle de défense et redéfinir la vocation initiale de l’OTAN qui est la sécurité collective.

Nonobstant ses compétences, il n’a pas d’expérience internationale et encore moins en matière de sécurité internationale. Pressenti pour devenir ministre de la défense, Jean-Yves Le Drian, fidèle de François Hollande et avant tout européen, est le « monsieur conseil » du nouveau président sur les questions de défense.

 À travers Jean-Yves Le Drian, François Hollande prône une plus grande indépendance de la France tout en voulant renforcer une coopération avec les autres Etats quant aux questions relatives à la sécurité internationale.

 Un premier sujet peut se trouver à l’origine de certaines discussions. Moins de 10 jours avant le sommet de l’OTAN à Chicago, le nouveau président devra justifier de sa décision du retrait des troupes françaises d’Afghanistan d’ici la fin 2012. Décision critiquée par le Royaume-Uni et par la chancelière allemande attachée à l’idée qu’un pays se doit de respecter ses engagements internationaux; ces deux pays européens contribuant le plus en Afghanistan, avec les Etats-Unis. Cette décision de retrait rompt le pacte « entrer ensemble, sortir ensemble » et peut être à l’origine d’un certain désordre pour les pays européens participant à cette mission, tant le conflit afghan est impopulaire.

 Jean-Yves Le Drian a fortement critiqué la décision de l’ancien président Nicolas Sarkozy, pourtant soutenu par ses homologues anglais (David Cameron) et allemand (Angela Merkel), de revenir dans le commandement intégré de l’OTAN, défavorisant alors le développement de la défense européenne. Cependant, François Hollande ne fera pas marche arrière. Une certaine ambivalence qui ne peut laisser que perplexe mais qui au final, n’apportera rien de nouveau. A part créer certaines tensions avec des alliés, François Hollande fera juste une évaluation de la participation française à l’OTAN et agira en fonction des résultats, avec surement et simplement, une réduction en termes d’officiers dans le commandement intégré de l’OTAN.

 François Hollande ne peut pas se permettre, quelques jours seulement après son investiture, de bloquer les initiatives de l’OTAN et de rendre conflictuelles certaines relations avec ses partenaires internationaux.

 Le nouveau président entend défendre la politique de l’UE sur les questions relatives à la défense. Il participera activement à questions liées à la Syrie et au Sahel et les missions PSCD. Il s’appuiera sur l’Europe pour des négociations avec la Chine ou la Russie et suivra la volonté de sanctionner le régime iranien. Ce qui changera avec la politique de M. Sarkozy ? Pas grand-chose, excepté plus de diplomatie et de soutien envers l’Europe de la défense.

 Cependant, l’Europe de la défense comprend à la fois l’UE et l’OTAN. S’arrêter à l’UE serait une profonde erreur tant la politique de sécurité et de défense commune européenne n’arrive pas à combler ses manques opérationnels et une certaine lenteur dans ses prises de décisions.

M. Hollande devra trouver un juste milieu entre ces deux organisations même si les européens ne peuvent qu’approuver sa volonté de développer une défense européenne.

 Le Royaume-Uni s’opposera à cette politique, mais les accords de Lancaster ne seront pas pour autant en péril. Et, François Hollande pourra apporter un nouvel élan pour le triangle de Weimar, avec l’Allemagne et la Pologne.

 Se pose aussi la question de la restriction budgétaire dont toute l’Europe fait face avec la crise. Un nouveau livre blanc sur la défense et sécurité nationale est prévu pour cette année et mettra les choses au clair quant à l’avenir de la défense française sur le plan national, européen et international.

 François Hollande, au niveau national, entend moderniser l’armée (drones) et renforcer le lien armée – nation. Puis il veut rénover l’industrie de la défense, allant à l’encontre de Dassault, ne voulant pas se soumettre aux groupes privés. Il souhaite une industrie de la défense forte et entend la faire au niveau européen. Une telle création ne peut rendre que perplexe car elle suppose la création d’alliances intra-européennes, entrainant alors une complexité quant à une politique commune entre les Etats-Membres ; les intérêts de la France ne correspondant pas tout le temps aux intérêts de l’Europe.

 Aujourd’hui, peu de changements radicaux sont à prévoir, même si le nouveau président s’appuiera plus sur l’élaboration d’une défense européenne. Une vision Gaulliste mais très tempérée, tant le président socialiste reste centriste. Les plus grandes questions auxquelles fait face Hollande aujourd’hui, au niveau international, restent avant tout des questions d’ordre économique, la défense n’étant pas la priorité de son programme.

About these ads

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Twitter

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Join 104 other followers

Archives

Follow

Get every new post delivered to your Inbox.

Join 104 other followers

%d bloggers like this: